Copalme

Cercle de réflexion et d'échange des arboristes francophones

> Techniques de grimper-déplacement

Les techniques de grimper et déplacement sont pour l’arboriste grimpeur le moyen de réaliser ses tâches professionnelles en toute sécurité lorsqu’il n’est pas possible de mettre en œuvre une PEMP (plate forme élévatrice mobile de personne).

Cette sécurité ne passe pas que par les techniques de déplacement, elle est aussi fonction de différents paramètres comme le choix des EPI, la façon de s’en équiper, les conditions météo et l’environnement de la zone de travail (notamment les réseaux électriques).

Le choix et l’installation des EPI :

  • Le bon choix et une installation correcte des équipements permet au grimpeur de les utiliser au mieux de leurs potentiels et limitent l’apparition des troubles musculo-squelettiques (T.M.S).
  • Il en est de même pour les réglages de harnais et de longueur des nœud autobloquant.
  • Ces réglages sont aussi un gage de sécurité.

Attention : Avant d’utiliser un E.P.I, la lecture de la notice d’utilisation et une formation sont obligatoires.

Les Équipements de Protection Individuelle : l’élagueur grimpeur doit utiliser des E.P.I appropriés au travail, conformes aux normes en vigueur et en bon état de fonctionnement.

Choix et réglage des EPI :

  • Le casque doit être réglé au niveau du tour de tête et de la jugulaire.
  • Le harnais est réglé aux différents points. Il y a autant de réglages qu’il y a de morphologies et de matériels différents. Un bon réglage doit assurer un bon maintien des lombaires et permettre les mouvements de jambes en offrant une assise confortable.
  • La longueur du nœud autobloquant doit permettre au grimpeur de le saisir dans n’importe quelle position. Certains grimpeurs utilisent plusieurs longueurs de nœud autobloquant. Longues pour l’ascension en footlock ou courtes pour le déplacement dans la couronne. Les ponts réglables permettent d’utiliser une seule longueur de nœud autobloquant :
  • Selon qu’il soit gaucher ou droitier le grimpeur adapte en conséquence la position de son rappel et de sa longe de maintien
  • Si le harnais n’est pas équipé d’un point central le rappel est toujours placé sur les anneaux ventraux
  • La longe de maintien est fixée sur les anneaux latéraux du dosseret lombaire. Ces deux cordages sont reliés au harnais à l’aide de connecteurs à trois mouvements d’ouverture (cf. note de service DGFAR/ SDTE/N 2007-5018)
Les fiches téléchargeables présentent les techniques de grimper-déplacement : Consultez les PDFs (Accessibles uniquement aux abonnés)
Remonter
SPIP | | Mentions légales | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0